Chantal, bénévole à Rosmerta

Bénévole de la première heure à Rosmerta, Chantal témoigne de sa mission au sein de la commission juridique de l’association.

La commission juridique permet aux personnes accompagnées par Rosmerta – familles en exil ou jeunes mineurs isolés – de faire le point sur leur situation et avancer vers une régularisation administrative.

Chantal, témoignage d’une bénévole à Rosmerta from OKO on Vimeo.

Il s’agit de faire avancer les dossiers juridiques des habitants de Rosmerta.

Il y a un peu 2 catégories : les familles et les jeunes. Donc, soit de les guider ou même de les accompagner quelquefois dans les démarches juridiques à faire, soit de les accompagner, pour les jeunes en particulier, pour faire venir leurs papiers d’identité de leur pays. Ca demande un petit peu d’accompagnement parce que c’est pas facile pour eux.

Voilà, en gros, c’est ça.

Nous avons besoin aussi de gens un peu plus compétents qui nous donnent des conseils pour des dossiers plus compliqués. Donc ça peu être soit l’accompagnement directement, qui ne demande pas vraiment de compétences, puis que moi par exemple, ya deux ans je ne savais absolument rien et je sais pas mal de choses maintenant. C’est un peu toujours le même processus, en particulier pour les jeunes. Pour les familles c’est un peu plus compliqué mais on s’y met aussi assez facilement. Surtout qu’on se fait passer, bien entendu, le savoir de l’un à l’autre.

Donc en fait, c’est vraiment de l’accompagnement des personnes pour leurs démarches juridiques ou pour leurs papiers originaux pour avancer, bien entendu, dans la résolution de leur situation en France. C’est donc complètement essentiel, c’est vraiment la base de leur existence et de leurs droits ici. C’est pour ça que c’est très important et que, du coup, c’est très valorisant par ce que toutes les personnes sont vraiment parties prenantes de ces démarches. Et ça permet de se connaître très bien puisque on a à parler du « pourquoi ils sont partis ?» de « qu’est ce qu’il s’est passé dans leur vie ? » donc on est du coup dans des relations presque intimes je dirais, tout en étant sur des bases concrètes qui sont les papiers.

Pour moi c’est vraiment un accompagnement qui est passionnant.

Chantal,
Bénévole à Rosmerta depuis 2018
Référente jeunes à Rosmerta
Commission juridique
Permanence